On le sait, chaque petit geste posé pour l’environnement compte. En fait, le sait-on vraiment? Ou aimons-nous mieux laisser les autres se casser la tête à notre place? Ou encore se dire que peu importe ce que nous faisons, il y aura toujours des déchets et notre effort équivaut à une goutte d’eau dans l’océan. 

Mais est-ce un véritable effort que nous devons faire pour intégrer des habitudes de vie zéro déchet? Il y a de petits trucs simples que nous pouvons mettre en place collectivement et qui feront assurément une différence au bout du compte. Et si on commençait ça simple! Et si nos changements d’habitude nous faisaient économiser et, en bonus, nous procureraient un sentiment de fierté…Car chaque petit geste fait une différence pour nous, pour nos enfants et pour la planète. 

Les sacs réutilisables Lunitouti

Et si un mode de vie zéro déchet nous simplifiait la vie…
On limite les détours à la pharmacie et à l’épicerie! Les sacs à sandwich et à collation réutilisables, les lingettes démaquillantes, les lingettes pour bébés, les essuie-tout réutilisables, les gourdes, les éponges à récurer, les couvre-plats, les brosses à dents, etc. On achète une fois, on les utilise 1000 fois! De plus, l’achat de ces produits encourage l’économie locale puisque plusieurs artisans québécois en fabriquent.

Par exemple, bannissons les bouteilles d’eau! Nous sommes au pays de l’or bleu après tout, alors pourquoi payer pour cette ressource. 

«En 2010, le taux de récupération des plastiques était de 33 % au Québec. Cela veut donc dire que 67 % des plastiques produits se sont retrouvés dans les sites d’enfouissement ou ont tout simplement été jetés dans l’environnement. Une fois enfoui, le plastique met entre 100 et 1 000 ans à se dégrader et produit du méthane, un gaz à effet de serre 20 fois plus puissant que  le dioxyde de carbone (CO2).»(1)

Parfois, on se libère la conscience en remplissant notre bac de récupération. Mais, la réelle solution se trouve dans la réduction tant des déchets que de la récupération. C’est certain, un mode de vie zéro déchet ne se crée pas du jour au lendemain. Par contre, en intégrant un article zéro déchet par semaine dans vos maisons, votre quotidien ne sera pas chamboulé, vos enfants apprendront de meilleures habitudes de consommation et vous pourriez même être envahie d’un grand sentiment de fierté! Allez-y, l’essayer c’est l’adopter! 

 

(1). Tiré de l’article : Le plastique : son impact sur la santé humaine et l’environnement, par Chloé Gourde